Placement assurance vie

Les placements en assurance vie se divisent en deux grandes catégories. Les placements en euros et les placements en unité de compte.

Un placement assurance vie en euros est une somme exprimées en cette devise qui est garanti par les assureurs ou les bancassureurs. Ceux-ci vous garantissent un taux à l’issu d’un an de placement de votre épargne (généralement au taux de 4%).

Les placements en unité de compte sont représentés par une valeur d’unité correspondant à une somme en euros. En outre, les assureurs et les bancassureurs ne garantissent que le nombre d’unité de compte et non la somme exprimée en euros. Aussi si la valeur en euros d’une unité de compte tant à baisser, votre épargne baissera d’autant.

D’autres parts, ces deux grandes catégories sont divisées en sous-ensembles correspondant à différents supports financiers.

Comment fonctionne l’assurance vie?

Aussi il convient de bien comprendre comment fonctionne ces sous-ensembles. Les principaux supports sont les actions, les obligations. Les actions sont des parts d’une entreprise qui varient quotidiennement suivant leurs cours boursiers. Les obligations représentent des titres de créances d’une entreprise (ou plus simplement des dettes). Ces titres de créances sont rémunérés en fonction des taux intérêts basés sur l’inflation. En outre, ils existent des obligations de sociétés privées ou publiques (appelé encore obligations d’état).

Vous pouvez trouver également les OPCVM (Organismes de placements collectifs en valeurs mobilières), ces OPCVM sont divisés en deux grandes catégories les SICAV (Société d’Investissement à Capital Variable) et les FCP (Fonds Communs de Placement).

Les SICAV sont des portefeuilles qui regroupent diverses valeurs mobilières (actions, obligations, produits monétaires, etc.)

Les FCP ressemblent aux SICAV, la seule différence est que vous êtes copropriétaire des parts que vous détenez. Les fonds communs de placement ont également une durée de détention relativement courte.

Assurance vie: Les risques

Pour récapituler, tous les placements financiers représentent des risques plus ou moins élevés. Ils sont pratiquement tous assujettis aux variations des cours boursiers. Seules les obligations ne dépendent de ces cours, toutefois si l’inflation tend à croître il n’est même pas sur que vous puissiez ne pas perdre un partie de votre épargne.

Sachant cela, il convient de choisir avec soins vos supports de placement en fonction du rendement souhaité, et du risque que vous êtes prêt à prendre.

Il est important de noter également que les sommes que vous placez ne doivent pas concourir à votre insolvabilité.