Crédit Maritime

Le Crédit Maritime a plus d’un siècle d’existence, en effet sa création remonte à la loi de 1906 qui a été complétée par les textes réglementaires en 1913. Ces écrits confient la responsabilité à cet organisme de trouver des solutions d’emprunts facilités pour les activités de pêches et de cultures marines. Nous pouvons citer les activités d’élevage de poissons (tels saumons, ou truites) ou encore la conchyliculture (c’est-à-dire l’élevage des coquillages) telles les huitres, les moules, les palourdes, etc.

En outre, quelques années plus tard le crédit maritime est devenu une véritable banque qui finance les professionnels comme les particuliers du littoral. Associé depuis ses débuts avec ensemble des acteurs maritimes telles les mutuelles, les coopératives ou les associations ; elle prône l’esprit solidaire et mutualiste. Ces agences sont disséminées sur tout le littoral français ainsi que dans les départements et territoires d’outre mers.

Affiliés à la banque fédérale des banques populaires, les agences régionales du crédit maritime se sont adossées aux agences régionales des banques populaires afin notamment d’augmenter la taille de celles-ci.

Par ailleurs, la banque fédérale des banques populaires est devenue en 2009 la BPCE qui regroupe les banques populaires et les caisses d’épargnes. En outre les caisses régionales et caisse centrale du crédit maritime sont de fait affiliées à celles-ci.

De plus, tous les contrats d’emprunt du crédit maritime sont des contrats Natexis qu’ils concernent des crédits à la consommation, des crédits bail, des assurances vie ou de prévoyance ainsi que les contrats d’épargne salariale.

Aussi, le crédit maritime dans cette optique vous propose pour financer votre bateau de plaisance une offre intéressante en crédit bail ou appelé location option d’achat. Ce contrat LOA (location option d’achat) est notamment attractif du fait de la déduction fiscale de la TVA à 50% sur les loyers. Ce contrat fonctionne ainsi, l’organisme de crédit à savoir le crédit maritime est propriétaire du bateau, votre contrat défini le nombre de mois ou loyers que vous avez à rembourser. Ceux-ci allant de 36 à 144 mois. Sur ces loyers figurent une TVA jusqu’à lors de 10% aussi depuis la loi de finance de 2008 celle-ci a été portée à 20% ce qui renchérit considérablement le prix des loyers. Aussi le seul moyen de conserver des loyers raisonnables et de prolonger ce contrat voir même de le transférer à un successeur.

Vous pouvez également disposer d’un crédit « plaisance » classique, à un taux similaire d’un prêt pour l’acquisition d’un bien soit de 3,5 à 5% toutefois, il est important d’inclure l’assurance, celle-ci est dénommé « la multirisque navigation de plaisance », elle comporte comme toutes les autres assurances une responsabilité civile, c’est-à-dire prend en charge les dommages causés aux tiers, mais surtout une individuelle marine qui garantie un montant élevé en cas d’accident responsable que vous provoquez avec votre bateau. Cette garantie indemnise le conducteur et passagers du bateau éventuels en cas invalidité ou décès et prend en charge les frais médicaux.

Vous bénéficiez également des garanties pertes et avaries, ainsi que le vol total ou partiel du votre voilier ou bateau à moteur.

En outre, vous disposez aussi d’une garantie d’assistance, et de remboursements de frais en cas de retirement ou de sauvetage. Par ailleurs vous avez aussi une garantie recours et assistance juridique.

Dans un autre contexte, le crédit maritime finance également les projets des commerçants, des
artisans, des professionnels libéraux et du tourisme du Littoral. Avec de mieux appréhender, les solutions de prêt de votre projets, consulter le site Internet.